Capture d’écran 2018-03-04 à 12.05.57                                           

 

                                        Il existe en France plus de 7 millions de grands-mères. Ce statut pour les uns évoque douceurs et gâteries, pour les autres, rigueur ou sévérité. Gardiennes de l'histoire de la famille et totalement investies dans un rôle de transmission, elles sont célébrées juste avant l'arrivée du printemps.

 

                                            La fête des grands-mères a été instaurée en 1987 à l'initiative de la marque de café «Grand'Mère». Au départ, l'objectif était purement publicitaire et commercial, pour faire parler de ladite marque et booster les ventes. L'idée a été ensuite reprise par les biscuits «Bonne-Maman». Elle s'est depuis transformée en une véritable fête qui figure aujourd'hui dans le calendrier. La date fête des grands-mères est fixée, en France, au premier dimanche de mars.

 

                                             En octobre 2008, cette fête a fait l'objet d'une étude sociologique menée par l'association "fête des Grands-mères" traitant du rôle et de la place des grands-mères dans la société et dans la famille. Elle a montré que la date fête des grands-mères était désormais parfaitement bien intégrée et popularisée par de multiples évènements. Cependant certaines grands-mères se prononcent résolument contre cette fête. C'est le cas de Christiane Collange, écrivaine, octogénaire et mamie de 16 petits-enfants, qui, à travers certains ouvrages et best-sellers portant sur la famille contemporaine, comme «Sacrées Grands-mères» paru en 2007, estime que cette fête fait double-emploi avec la fête des mères. Alors oui tout est discutable, mais le meilleur est l'ennemi du bien et toutes les occasions sont bonnes pour une tendre attention pour sa grand-mère …

 

 

 

Capture d’écran 2018-03-04 à 12.06.52